LE FORUM NON-OFFICIEL DE LA BELLE VIRGINIE EFIRA


 
Accueillivre d'orPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 PARIS MATCH AOUT 205

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
sylvie95210

avatar

Féminin Nombre de messages : 461
Age : 57
Localisation : saaint gratien
Date d'inscription : 23/02/2009

MessageSujet: PARIS MATCH AOUT 205   Mer 19 Aoû 2015 - 16:27



© Vincent Capman Maquillage : Dr. Hauschka. Coiffure : Franck Provost. Stylisme : Charlotte Renard. Martin Grant, Véronique Leroy, Prada, Alaïa

Le 17 août 2015 | Mise à jour le 16 août 2015
Interview Ghislain Loustalot






















Dans « Une famille à louer », Virginie Efira est une mère aux abois, tout le contraire de sa vraie vie. Sur tous les tournages, elle emmène Ali, 2 ans. Pas question de ralentir le rythme, même si elle dit : « Ma fille est l’essentiel de ma vie. »



Paris Match. Avant d’accoucher, vous vous demandiez si vous seriez une mère à la hauteur. Votre fille Ali a 2 ans. Avez-vous un début de réponse ?
Virginie Efira. Ça veut dire quoi, à la hauteur, et l’est-on jamais ? Je ne me fixe pas d’objectifs, je ne suis pas dans la performance maternelle. J’essaye, et c’est déjà pas mal, de transmettre sans trop plaquer mes propres angoisses ou mes désirs.

Ça renforce ou ça fragilise ?
Ça questionne. Je me rends compte, par exemple, que j’ai tendance à moins sortir pour faire la fête. Est-ce que je perds mon indépendance, ma curiosité, ma liberté ? Est-ce bien ou mal ? Avoir un enfant, c’est découvrir l’amour le plus puissant et la fin de l’insouciance.

Avez-vous pris un peu de temps pour rester avec elle avant de retravailler ?
Parmi les valeurs que j’ai envie de lui transmettre figurent l’indépendance et l’épanouissement personnel. Ali m’accompagnait sur le tournage de “Caprice ”, d’Emmanuel Mouret, alors qu’elle n’avait que 10 mois. Depuis, elle me suit partout. Elle découvre, elle partage, elle s’ouvre au monde, même si elle comprend encore assez peu la nature réelle de mes activités. Je suis d’ailleurs assez gênée quand je lui dis “maman travaille”, alors qu’on est en train de me mettre du rouge à lèvres.

A lire aussi: Virginie Efira nous emmène en Mongolie

Vous avez toujours eu une connexion directe avec l’enfance. Est-ce d’autant plus vrai avec votre fille ?
Je ne vis pas de phase régressive, mais son émerveillement, sa capacité à débusquer de la joie n’importe où rejaillissent sur moi. Evidemment, il m’arrive parfois de songer à mon propre passé. Je comprends mieux mes parents. J’intègre la nécessité de poser des limites. On ne fait pas des enfants pour leur dire systématiquement oui afin qu’ils nous aiment.
Revenir en haut Aller en bas
 
PARIS MATCH AOUT 205
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Paris Match - 20 Novembre 2008
» Diane Disney-Miller donne une interview à Paris Match
» Paris Match du 26-novembre 2009
» Article de Paris Match sur les hippies (Katmandou, Goa, Kaboul)
» Adieu à Walt Disney, Paris Match 24/12/1966

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM NON-OFFICIEL DE LA BELLE VIRGINIE EFIRA :: Biographie, Filmographie, Dossiers de presse :: Presse-
Sauter vers: