LE FORUM NON-OFFICIEL DE LA BELLE VIRGINIE EFIRA


 
Accueillivre d'orPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 lematindimanche.fr 17/12/2011

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
sylvie95210

avatar

Féminin Nombre de messages : 461
Age : 57
Localisation : saaint gratien
Date d'inscription : 23/02/2009

MessageSujet: lematindimanche.fr 17/12/2011   Dim 18 Déc 2011 - 20:06

Virginie Efira: «Je ne me laisse pas instrumentaliser par les hommes»
17. décembre 2011, 22h04


On l’a découverte dans un fameux télé-crochet sur M6, mais, aujourd’hui, la piquante animatrice ne passe plus les plats, elle s’est imposée comme une actrice qui monte. Dans «A la maison pour Noël», sur TSR1, elle vous fera mourir de rire.


«En jouant la comédie, je suis enfin en adéquation avec mes désirs intimes», révèle Virginie Efira, 35 ans. © Keystone

Télévision, cinéma, théâtre, doublage de dessins animés, rien ne résiste à Virginie Efira. A 35 ans, la charmante Belge fait craquer son monde. Après son passage remarqué à «Nouvelle star» sur M6, elle a tout plaqué pour oser son rêve: devenir comédienne. On l’a vue dans «La chance de ma vie», puis récemment dans «Mon pire cauchemar» avec Benoît Poolevorde. Et c’est elle qui double Kitty, la minette du «Chat Potté».

Virginie Efira, vous êtes en pleine ascension, mais où allez-vous donc vous arrêter?

C’est terrifiant de devoir arriver à un endroit! Moi, c’est le chemin, et non le but, qui me semble passionnant. D’ailleurs le but reste à trouver… Actuellement, je suis enfin en adéquation avec mes désirs intimes. Pourtant, en tant que comédienne, je ne m’installe pas dans le confort, il n’y a pas de recette gagnante.

Vous reverra-t-on un jour en animatrice télé?

Non, j’ai déjà refusé au moins quinze propositions depuis que j’ai arrêté «Nouvelle Star». Mais c’est vrai que ce télé-crochet m’a permis d’être populaire. Je me suis bien amusée, je ne renie rien. Mais je ne faisais pas grand-chose à part donner des numéros de téléphone. Mon rôle n’était pas central.

Vous voici donc héroïne dans «A la maison pour Noël», où vous incarnez une hyperactive un brin autoritaire qui devra remettre ses principes en question en une nuit. N’y a-t-il pas un vrai message de Noël dans ce téléfilm?

Oui, car nous ressemblons tous à Sarah, mon personnage: on court dans tous les sens avant Noël. Il y a quelque chose d’absurde dans tout ça. Elle devra voir clair dans son désordre intérieur et réfléchir à son attitude envers son fils, son fiancé et ses collègues.

Vous avez coproduit ce téléfilm. Une nouvelle corde à votre arc?

Oui, cela m’intéressait aussi d’être en coulisses. J’ai donc choisi les acteurs et le réalisateur. J’aimerais beaucoup écrire un scénario pour le cinéma.

Dans «Le Chat Potté», vous êtes la voix française de Kitty Pattes de velours. Ça vous fait quoi d’être l’équivalente de Salma Hayek,sa voix d’origine?

Je suis sa voix, mais la comparaison s’arrête là. Je l’ai rencontrée en France, elle est superbe, mais nous ne nous ressemblons pas physiquement.

Et Kitty, cette minette a-t-elle des points communs avec vous?

Le «miaou» est venu tout seul! En fait, c’est surtout Salma Hayek qui a influencé le personnage. Mais il y a des similitudes avec moi: Kitty est séductrice et langoureuse, mais elle ne minaude jamais. C’est un personnage indépendant et même un peu masculin, comme moi. J’aurais adoré interpréter Jessica Rabbit… mais, moi, je ne me laisse pas instrumentaliser par les hommes.

C’est vrai que vous faites votre chemin toute seule comme une grande, mais auriez-vous envie de fonder une famille?

Ce n’est pas antagoniste, les femmes se sont suffisamment battues pour avoir le droit à l’épanouissement professionnel et personnel. Pendant trois ans, j’ai été mariée à un homme (Patrick Ridremont, comédien et producteur belge, ndlr) qui avait trois enfants et j’adorais m’en occuper. Fonder une famille est une envie très forte chez moi, mais je n’aime pas me projeter, c’est suspect.

Et aujourd’hui avez-vous quelqu’un dans votre vie?

Mais nous avons tous des gens dans notre vie, sinon que deviendrions-nous? Je n’essaie pas d’avoir un ami. Je trouve qu’on manque vraiment d’imagination dans les rapports hommes-femmes! Le bonheur, ce n’est pas d’avoir un mari, un chien et une maison, mais de trouver sa voie et faire quelque chose de grand de sa vie. Je suis plutôt célibataire en ce moment.

Vos parents avaient-ils déjà un pied dans le métier?

Pas du tout! Mon père est médecin et il aurait voulu que j’étudie. J’ai deux frères et une sœur. L’un de mes frères, Yorick, est peintre et vit en Provence avec ma mère. Le reste de ma famille habite en Belgique. Artistes dans l’âme, mon frère et moi avons creusé notre propre sillon.

Petite, vous aimiez beaucoup les contes de fées…

Oui j’adorais qu’on me raconte des histoires, en particulier celles de Roald Dahl, comme «Charlie et la chocolaterie», adapté, depuis, au cinéma. Ma grand-mère se déguisait avec moi et on inventait des chorégraphies sous la pluie! J’étais aussi une fan de Mary Poppins. Pour moi, la vraie vie, c’était aller danser
Revenir en haut Aller en bas
 
lematindimanche.fr 17/12/2011
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Calendrier CAEA 2011
» 2011 - CamaC4 - AK bâchée ELIGOR - Code 1 - Décoration CAMAC
» Programme de l'Opera de Paris 2010 -2011
» Championnat du Monde de 2011 f3k
» [Topic Unique] Lyon 6, 7, 8, 9 & 10 Avril 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM NON-OFFICIEL DE LA BELLE VIRGINIE EFIRA :: Biographie, Filmographie, Dossiers de presse :: Presse-
Sauter vers: